Rando Corcovado : 3 jours dans la jungle

La rando Corcovado! Le Corcovado! Le Corcovado! Nous l’attendions, nous l’avons eu!  3 jours dans le parc national le plus septentrional du Costa Rica, en plein forêt primaire, on les craint, on les rêve… on l’a fait 😳. On l’a fait à 6, pas spécialement randonneurs ou même sportifs, il faut bien avouer qu’il y a des moments pas simple, mais tout de même, quel régal !

🎒 ARRIVER SUR ZONE 🐒

Déjà, c’est tout un programme! Nous quittons Turialba et arrivons à Puerto Jimenez via Nature Air au départ de San José. 🛩 L’avion est tout petit, nous grands, et accompagnés de 4 américains. Leur embonpoint aura raison de nos sacs, qui arriveront par le vol du lendemain. Ca tombe bien, on a besoin de rien pour partir dans la jungle (et on avait booké deux nuit sur place avant le départ en rando)!

Des mini-courses (au supermarché après l’aérodrome) et une heure de route plus tard, nous voilà accueillis par la nuit et Phoebe qui nous présente le dispatch dans les “cabinas” de la Finca exotica ecolodge : pas de mur, nuit noire, salle de bain a l’extérieur en mode “careful the snakes”. 🐍 Ok l’écolodge mais merci la première nuit en stress de “t’as pas entendu un truc, là dans les fourrés?”. Ils vendent de l’inoubliable, on ne peut pas leur donner tort! Elle commence bien cette rando Corcovado!

En vrai, et de jour, le site est dingue, avec des plateformes vue océan, la plage à deux pas… 🐚 et déjà un premier apprivoisement de la jungle. 🦂 Un peu trop “yoga retreat” à notre goût mais l’emplacement et la gentillesse du staff – et les surprises culinaires du chef ! – valent vraiment le coup.

🐸 LA RANDO 🐒

Nous y sommes. Ce matin, départ tôt pour la rando… 6 heures de marche nous attendent! La finca nous propose de garder une partie de nos sacs 🎒 pour que nous partions le plus léger possible. Sachant que nous partons avec eau et nourriture, ainsi que de quoi survire à 3 jours “into the wild”.

Nous avions réservé un guide, Jairo, bilingue espagnol anglais, génial, mais… en retard pour le départ. Un joli stress de deux heures : que faire ? on reporte ? t’es sûr que c’est bien aujourd’hui… Vite rassurés par son arrivée, nous devons néanmoins tracer pour passer l’un des points chaud du circuit : la côte, entre deux plages, uniquement à marée basse.

En “forêt”, la marche est assez aisée, et on observe déjà assez vite des zanimaux : pécari, singes, oiseaux… Par contre, le trajet alterne avec des longues plages de sable (mou) ou de galets (instables) qui rendent la marche assez pénible. “T’as vu le bel Ara là-haut? – Grmblrrrr…”

La pause “déj”, à base de galette de maïs, de purée de haricot froide et de thé glacé est vite expédiée (c’est nous qui avions fait les courses, si si) et nous continuons – avec le recul, assez facilement, même si on en ch** de porter son sac, qu’il fait chaud, que l’eau est tiédasse, que ces put*ins de galets quand même! On s’arrête pour traverser un bras de rivière. Enlevage de chaussures et chaussettes – traversée – pieds trempés – deux pas dans le sable – séchage comme tu peux – remise de chaussettes chaussures – fin de la marche avec du sable, évidemment. 🐍 C’est après avoir traversé que le guide nous dit, “oh le serpent” ou “oh le crocodile” (variante selon la rivière traversée…) 🐊

L’arrivée est looooongue au bout d’une plage qui n’en finit pas mais la perspective de la ranger station, de la bouffe, d’une douche 🛁 et d’un lit nous permettent une arrivée guillerette.

🚧 La RANGER STATION 🏡

Nous savions qu’il fallait réserver la “Sirena Ranger station” pour y séjourner. Un peu galère de France et en frespagnolish mais en faisant la demande sur le site des Corcovado Guides, en précisant le nombre, les repas ou non, etc, ainsi qu’en payant en amont via paypal, 🏷 nous obtenons le sésame qu’il faudra dans tous les cas présenter à l’entrée du parc. La rando Corcovado, ça se prépare avant le départ!

Bon, quand même, et comme il faut payer la part du guide, cela nous revient à 180€ par personne pour le permis d’entrée, les deux nuits en dur et en “pension complète”. Il est possible de camper et de faire soi même son dîner, mais franchement, pour remanger le combo galette maïs + purée de haricots… autant aller à la cantoche 😛. Roboratif mais comme en refuge quoi. 🛎

La nuit est chaude, pleine de cris de bestiaux alentours 🐵🙈🙉 – ah non, ça c’est du néérlandais tiens – la moustiquaire qu’il faut apporter tient comme elle peut. Nickel pour un lever à 4h du mat pour une rando nocturne. Je ne parle pas des sanitaires, à peine suffisants pour la station et dans un état juste nécessaire à se rafraîchir. Et puis, si vous comptiez trouver de l’eau potable sur place, démerdez-vous avec vos micropur, la livraison n’a pas eu lieu aujourd’hui. 🦋

Bref, c’est roots, donc c’est mythique.

🌳RANDO CORCOVADO JOUR 2 et RETOUR 🐊

Alors autant le dire tour de suite : faire réveiller 100 personnes à 4 heures du mat pour partir en troupeaux de 10 max à 5 minutes d’écart pour aller observer discrètement avec les grosses torches les animaux au réveil… comment dire… ben ça ne fonctionne pas! 🐾 Pour le plaisir de se trimballer de nuit dans la jungle, ok, mais on se dit que du coup, c’est LE moment où la station est calme et que ça nous aurait donné deux heures de sommeil en plus. 🌱

Le long tour d’après est passionnant, puisque nous sommes au coeur de l’action. 🐆 Le nombre d’animaux à voir est impressionnant, on écoute, on épie… fourmilliers, tapirs, singes capucins, singes écureuils, coatis, oiseaux dans tous les sens à reconnaître au bruit… on mitraille et on fait plein de flous. 🦃 On aperçoit aussi les autres, ceux qui sont venus en bateau pour la journée, beaux, fringants, coiffés et reposés. 🌸 Ca renforce le sentiment d’être des warriors et que Koh Lanta, c’est pour nous… jusqu’à croiser un pécari (genre sanglier il paraît hyper méchant 🐗)… Taïaut!!

Nuit 2. Idem – en plus crevé, donc on finit par baver sur le matelas en skaï qui colle. Repas – idem, du riz, des haricots et des filaments de “viande” accompagné de jus de tamarin. 🍻

Paquetages vite fait, nous repartons le lendemain pour les même 6 heures retour. Re-speedage because of la marée. 🌊 On a lu plein de commentaires sur ceux qui ont patienté parce que bloqués et on ne sait quelle est la meilleure solution mais nous devions dans tous les cas prendre le collectivo jusque Puerto Jimenez, après avoir récupérer nos sacs à la finca. La nuit dans un pti hôtel avec piscine de Puerto Jimenez n’avait du bon que pour la clim et la piscine – mieux valait ne pas passer après les 6 crassous que nous étions 😱

Donc un retour sport, moins basé sur l’observation, mais sachez que l’on peut continuer de l’autre côté, via Los Patos… pour 8h de marche il me semble, mais une fois qu’on est parti… 3 jours dans le Corcovado ou un de plus ?! ✨🎒

✨ TIPS : RANDO CORCOVADO ✨